La Parole de Dieu

pourquoi existe-t-il autant de versions différentes de la bible et Quelle(s) version(s) faut-il préférer ?

version bible

La réponse en est simple : l’hébreu, l’araméen et le grec diffèrent fondamentalement des langues modernes que sont l’anglais, le français, et l’espagnol. C’est pourquoi la traduction de la Bible implique davantage que la simple traduction de divers mots de la langue de départ à la langue d’arrivée.

Par exemple, une traduction essentiellement littérale de Jean 3.16 à partir du grec donne ceci : « Car ainsi aima Dieu le monde, tant que le Fils l’unique il donna, pour que quiconque croyant en lui puisse ne pas périr mais puisse avoir l’éternelle vie. » Eh bien, il est évident qu’une traduction mot à mot est pratiquement illisible pour la plupart des gens ! Pour obtenir une traduction compréhensible, il est impératif de modifier substantiellement la structure grammaticale.

Et bien plus, comme le signifie la maxime : « Traduction Trahison », Il n’y a pas de traduction parfaite car selon notre culture, notre sensibilité, une tournure de phrase ou un certain vocabulaire nous inspirera plus, nous amènera à mieux comprendre les projets de Dieu pour nous. Je crois qu’il est bon et que c’est une grâce d’avoir tant de traductions pour nous amener toujours plus précisément vers le message divin.

Quelle traduction de la Bible faut-il donc préférer ?

Mises à part les traductions réalisées de manière isolée par un individu ou un mouvement « sectaire », aucune des traductions courantes modernes n’est une « mauvaise traduction ». Toutes les traductions courantes et modernes sont globalement fiables et de bonne qualité. Chacune a ses intérêts et ses limites.

Le choix d’une traduction biblique dépendra donc de l’utilisation :

Pour la méditation ou la lecture personnelle, nous avons tendance à privilégier une Bible avec laquelle on se sent à l’aise. Celle-ci correspond souvent à « celle avec laquelle on a grandi ». En deuxième lieu, cela dépendra de nos exigences littéraires, mais aussi de nos a priori confessionnels. Toutefois, je conseillerais de changer de temps à autre de « Bible » en en prenant une que nous connaissons peu : cela peut permettre de renouveler la méditation de textes bien connus.

Pour l’étude, il est impératif de lire un même passage dans plusieurs traductions (à moins de lire le grec et l’hébreu). Il sera surtout important de consulter des Bibles utilisant des principes de traduction différents. Nous avons un grand privilège de disposer de nombreuses traductions de qualité en français : ne nous en privons pas !

Pour la lecture avec d’autres : on privilégiera une traduction qui correspond au niveau de langage de la personne ou du groupe avec qui on fera la lecture.

  • Avec des enfants : la traduction « Parole de Vie » sera excellente.
  • Avec des jeunes, ou avec des « débutants »: des traductions comme la « Français Courant », la « Semeur » ou la « Segond 21 » seront souvent plus faciles à utiliser
  • Pour une étude biblique avec des chrétiens « non-débutants »: on privilégiera une traduction à équivalence formelle comme la NBS, la Segond ou la TOB.
  • Pour une lecture publique non commentée (par exemple pour introduire un temps du culte ou un chant) : on privilégiera une traduction qui se lit facilement comme la traduction « Parole de Vie ».

La Bible est une grande vérité qui s’accompagne au quotidien des révélations, c’est à dire des connaissances non apprises qui viennent de l’Esprit et qui vont de pair avec ce que nous avons lu, car Dieu est fidèle et il est le même dans la Bible et aujourd’hui. Si les révélations que nous avons sont incompatibles avec ce que nous lisons, alors il y a une alerte. Il y a un problème et il faut prier le Seigneur pour résoudre cela.

Laissez un commentaire

0

ABONNEZ - VOUS A CHERCHE DIEU

Recevez  par mail des réponses et des encouragements afin d'aller plus loin avec Dieu.

ABONNEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER SUR WHATSAPP